jeudi 17 décembre 2015

Jeudis éducation : Parler de racisme/tolérance a ses enfants...

Hier, mercredi, Babel a eu son cours de basket avec 2 de ses petites copines de classe.

J'ai passé l'heure à papoter avec la maman de l'une d'entre elle, maman de 2 magnifiques poupées métisses.

En discutant, nous sommes revenu sur un événement qu'il y a eu à l'école il y a 2 ans.

Sa petite C. a été coincée dans la cabane de la cours, pendant la récréation, tenue par 2 enfants, avec un troisième qui la tourmentait, et enfin un quatrième faisant le guet ...

Je lui ai avoué avoir été choquée par cette histoire... En effet, je ne condamne pas l'équipe enseignante qui ne peut clairement pas avoir les yeux partout, mais comment cela a-t-il pu se produire dans notre petite école de village ?

Elle me dit qu'ils essaient, elle et son mari, de se faire discret dans le village. Ses filles ont souffert de leur métissage dans notre petite école.

Ses filles ont entendu des phrases type "toi tu es une africaine !" "t'es pas blanche comme nous !" et puis cette histoire de lynchage ...

Alors voilà, je me demande comment ça se passe dans certaines familles ...

Il faut dire que notre village est peuplé de personnes plutôt aisées, les adultes sont clairement en majorité de droite et nous avons pu le constater lors des dernières élection régionales que la majorité est même carrément d'extrême droite ...

OK pour les adultes, chacun son opinion, bien que j'ai un mal fou a comprendre comment des gens qui semblent plutôt cultivés peuvent voter pour un parti et des opinions politiques aussi extrêmes et exclusantes (pas sûre que ça se dise ça ...) ...

MAIS !

Comment peut-on par nos discours et conversation d'adulte inculquer à nos enfants des pensées aussi absurdes ?! Comment peut-on inviter indirectement notre enfant a exclure une enfant de son groupe classe pour sa simple couleur de peau ?!

Je suis choquée et triste ...

...et je suis en colère !

Oui en colère parce que à cause de ces évènements une petite fille de 5 ans à l'époque a subit un harcèlement et un lynchage !

Je suis en colère parce que ces faits ont obligé l'équipe enseignante à renforcer sa vigilance

Et je suis en colère parce que j'ai dû à cause de quelques parents inconscients et négligents, parler à mes enfants de racisme et de tolérance !

Oui ça, ça me met en colère ! Jamais je n'aurais dû avoir à tenter d'expliquer un acte aussi débile ! L'exemple de tolérance que nous donnons à nos enfants aurait dû suffire à nous éviter d'aborder ce sujet.

Oui parce que mes enfants n'ont pas compris ! Ils ont été choqués...

Alors voilà, il a fallu parler ...

Babel a évidement été le plus touché, parce que C. est une de ses copines, parce que C. est même l'une de ses amoureuses, et parce que Babel a eu peur pour elle et peut être même pour lui aussi !

Parce que mon Babel ne voit pas de différences entre lui et C. ...

J'ai dû lui expliquer que certains adultes pensent que les personnes qui n'ont pas la même couleur de peau sont dangereux, sont là pour nous voler notre travail, nos maison, notre argent.

J'ai dû lui expliquer que ces enfants ont dû entendre des choses bêtes à propos des noirs des arabes ou des chinois. Et que malheureusement pour C., ces enfants ont agit simplement parce qu'ils n'ont pas fait la différence entre C. qui n'a pas la peau très blanche, et ces fameux immigrés dont parlent leurs parents.

J'ai expliqué a Babel que personne ne doit être "embêté" juste pour une peau différente ! Après tout est ce que quelqu'un l'embête parce qu'il est blond comme les blés ? ! Est ce que quelqu'un embête son camarade parce que il a les cheveux noirs, ou parce que il est plus petit ? !

Mon fils est un gentil garçon. Il apprécie tout le monde ou presque. Certains de ses copains étaient dans cette fameuse cabane. Mais je suis fière de lui parce qu'il sait faire la différence entre le bien et le mal et il a parfaitement compris que c'était injuste et méchant.

Au quotidien, la tolérance n'est pas abordé, parce que je pense que l'évidence n'a pas a être traitée.

Au quotidien, on évite de dénigrer les autres, en tout cas devant les enfants. Oui parce que on est pas parfaits non plus hein ! Ce serait un mensonge de dire que je n'ai jamais tenu de propos racistes, soyons honnêtes ! Je suis issue d'une famille qui vote FN depuis longtemps et mon dégoût de l'injustice m'a permise de prendre conscience de beaucoup de choses. Mais j'ai encore parfois des réactions brut dénigrantes. J'ai la chance de savoir me remettre en question et être capable de revenir sur mes propos. Bref, en tant que parents, on tente de montrer le bon exemple.

Oui parce que je pense sincèrement que les personnes qui ne supportent pas l'injustice, ne sont pas profondément racistes. Vous trouvez ça juste que juste parce que le voisin est maghrébin, il soit considéré de voleur ou même à présent de terroriste ? Moi je trouve pas.

Voici ce que je dis à mes enfants : Tout le monde est différent, chacun pense ce qu'il veut, a chacun de nous adapter et de tolérer le discours de l'autre.
Tout le monde est différent, nous n'avons pas a juger quelqu'un parce que il ne nous ressemble pas, parce qu'il ne pense pas comme nous, parce qu'il ne fait pas comme nous !

En réalité c'est un sujet que je peine à aborder avec eux parce que je ne comprend pas ces pensées extrêmes, et je me sens incapable de tenir un discours cohérent puisque pour moi, tout ça ne rime à rien ! Ça se lit peut être aujourd'hui d'ailleurs ...

Alors voilà, j'ai demandé a mes enfants, si ils étaient un jour à nouveau témoin d'un acte ou d'une parole blessante envers leurs camarades et surtout envers C., de m'en parler. Je ne veux pas en faire des fayots et les mettre eux aussi dans le collimateur des "sales gosses"(c'est pas cool de dire ça mais certains en sont vraiment!) alors je préfère qu'ils m'en parlent à moi plutôt qu'aux instits sauf si il y a danger : une bagarre, ou autre.

Parler de tolérance et de racisme a ses enfants c'est difficile... Les enfants, mes enfants, sont innocents... Je les ai protégé de tout ça, j'ai peut être eu tord ... Mais à présent avec ce que nous vivons en France aujourd'hui, avec les risques qui courent sur notre pays, les enfants sont confrontés à des paroles et des images qui nous forcent à expliquer des choses totalement incompatibles avec leur petit monde. C'est dur de trouver les mots, de répondre à leurs questions. On se doit de faire de notre mieux et de rester ouvert. On se doit d'avoir un discours positif, de leur donner l'espoir que le monde s'améliorera grâce à eux !

Tous les enfants naissent tolérants, ce sont nous parents, qui les conservons ainsi, ou les rendons amer

Je leur fait confiance, je sais que mes enfants resteront ouvert aux autres.



Le thème proposé de cette semaine était "la politique", je ne parle clairement pas politique avec eux, ils sont trop jeune et je ne m'y connais pas assez pour leur en parler. Je préfère laisser ça a leurs cours d'éducation civique.

Ils en parlent aussi : 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire