vendredi 27 février 2015

Deuil

J'ai l'impression de vivre dans un rêve en ce moment...
Je suis complètement à côté de mes pompes...
Encore plus que d'habitude ...

Je digère difficilement le fait que cet homme n'aura pas eu le temps de partager tout son savoir avec mes enfants...

Je digère pas du tout l'ingratitude de ma mère qui est la seule à ne pas avoir présenté ses condoléances à mon mari et à ma belle mère

J'angoisse à l'idée d dire à mes enfants qu'ils ne verront plus jamais Tonton Roger...

J'angoisse à l'idée de leur dire qu'il ne leur jouera plus d'harmonica, que Babel ne jouera plus à apprendre les départements avec lui, que Nynouille ne rigolera plus à cause du canard sauteur en serviette en papier ...

Cet Homme était mon beau père, même si ce n'est pas le papa de mon mari, il était pour moi comme un grand père, il était le grand père de mes enfants.

Cet Homme avait les réponses à tous nos problèmes, et s'il ne l'avait pas, il la trouvait.

Je suis triste, pleine de regrets, et malgré tout, la vie continue et doit continuer.

Nous allons à partir de demain reprendre nos habitudes, notre vie de famille, la seule différence c'est qu'à présent, chez Mamy, il n'y aura plus que Mamy...

C'est fou, on ne pense pas être autant attaché aux gens quand ils sont encore là, parmi nous... Mais comme me dit Papa, c'est un Homme intelligent, il savait parfaitement ce que je pensais de lui, et il sait que par respect que je ne suis pas allé lui rendre visite à l'hôpital...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire